Quand et comment entretenir un poêle à bois ?

L’achat d’un poêle à bois est une décision très importante vu les points forts dont ce type de chauffage peut avoir. Il faut savoir que les avantages de ce type d’appareil peuvent dépendre de l’entretien que vous apporterez. La question qui se pose souvent est de savoir quand et comment faire pour entretenir un poêle à bois.

L’entretien courant

Il est plus judicieux d’entretenir le poêle à bois de manière régulière afin d’assurer son bon fonctionnement à l’avenir. Ainsi, le nettoyage de la vitre peut être évoqué comme étant le premier entretien courant que vous devriez réaliser. Certes, la vitre ne se détériorera pas facilement. Mais, il est plus intéressant de la nettoyer régulièrement pour avoir un meilleur contrôle du feu à chaque combustion. Il faut savoir que le nettoyage se fera facilement avec des conditions de fonctionnement normales. En effet, il suffit de frotter la vitre avec du papier journal humide ou un essuie-tout pour assurer réussir le nettoyage. Pour l’astuce, il vous est recommandé de partir du centre de la vitre et finir sur les rebords. N’oubliez pas le rinçage pour avoir une vitre bien propre. N’hésitez pas à utiliser un nettoyant spécial en cas de besoin.

D’un autre côté, vous devriez vérifier régulièrement les cendres à l’intérieur de l’appareil. Le fait d’avoir trop de cendres peut nuire au bon fonctionnement du poêle vu que l’air ne circulera pas efficacement par la grille foyenne. Pour cela, il suffit d’utiliser un tisonnier-pelle pour enlever les cendres. L’utilisation d’une balayette peut aussi s’avérer intéressante si la situation le permet. En outre, vous pouvez tout simplement tomber sur un modèle dont le cendrier peut être retiré à tout moment.

L’entretien programmé

Concernant l’entretien programmé, cela peut se faire deux fois par an. Vous n’aurez qu’à discuter de chaque entretien avec un professionnel afin d’éviter des problèmes. Ici, on peut citer le nettoyage des parois en premier lieu. Il faut surtout insister sur l’intérieur du foyer pour vous débarrasser de toutes les traces de suies. Cela vous aidera certainement à réduire le rejet des particules à chaque combustion. Une aspiration des cendres avec un aspirateur spécial ou d’un vide-cendrier sera aussi au programme. Il est aussi important d’aspirer le système de ventilation afin d’assurer un bon résultat. Toutefois, il est déconseillé d’utiliser un aspirateur domestique pour ne pas envenimer la situation. Pour les surfaces extérieures, il suffit de frotter le chauffage avec un chiffon doux et humide.

Enfin, il y a le ramonage du conduit qui peut se faire deux fois par an selon l’état du poêle à bois. Ici, la seconde intervention doit se faire pendant la période de chauffe. Cette intervention est indispensable vu que la sécurité des utilisateurs du chauffage peut en dépendre. A priori, un conduit bouché peut causer un incendie ou une intoxication des occupants de la maison. Généralement, un ramonage doit servir à nettoyer le déflecteur qui a pour rôle d’empêcher la montée de flamme à travers le conduit. Il est bon de noter que le ramonage permet aussi de mettre le poêle en conformité avec la législation.